Sénat : féminisation marginale

24 septembre 2011
Par

S’il est un domaine où les deux Assemblées ne varient pas,  c’est sur la proportion de femmes dans les hémicycles. Depuis le début de la Ve République, le nombre de femmes parlementaires n’a jamais été très important, ne dépassant pas 10 % avant l’adoption de la loi sur la parité en 2000.

Les Assemblées demeurent très masculines, notamment parce que l’application de la parité est plus difficile au scrutin majoritaire, mode d’élection des députés, et parce que les partis de droite préfèrent acquitter les pénalités financières prévues par la loi. Le Sénat, dont une grande partie des membres est élue maintenant à la proportionelle, se féminise plus vite, en proportion, que l’Assemblée nationale.

Article publié le 23 septembre 2011  sur Lemonde.fr

Tags: ,

facebook comments:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *